Partagez | .
 

 Hansel, allergique aux sucreries • [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 16
Date d'inscription : 05/10/2013
Lums : 10
avatar
Comme un autre
Hansel
MessageSujet: Hansel, allergique aux sucreries • [TERMINE]   Sam 5 Oct - 22:59

Hansel Helgen

Who am I ?

Nom: Helgen
Prénom: Hansel
Surnom: /à vous d'en trouver !/
Titre: Comme un autre
Rang: Aucun
Type de Conte: Ancien conte merveilleux
Titre du Conte: Hansel et Gretel
Pouvoir:

Mirror ?

Cheveux châtains à peine coiffés, yeux verts souvent inexpressifs, je suppose que je suis le genre de type banal que l'on ne remarque pas... Et tant mieux. Je ne possède pas de grande carrure, ni de musculature énormément développée, gardant quand même le minimum nécessaire pour me battre. Ma peau pâle et mon visage allongé sont les seuls caractéristiques que ma défunte mère m'ait laissé. Souvent affublé d'une longue chemise à lacets en toile rouge et d'un pantalon marron, il n'est pas rare de me voir traîner dans les rues d'Imaginaïr, à la recherche d'un contrat bien payé.

Brain bruise

Mon arme favorite représente étrangement bien mon caractère. Peut-être n'est-ce pas qu'une coïncidence...
J'ai beau être droit et honnête, tout comme une guisarme je possède deux côtés opposés, aussi affûtés l'un que l'autre. Le premier sera toujours en avant, en guise de protection, indifférent et astucieux, placide et méthodique. Le second est réservé au combat, est fait pour attaquer : passionné et mortel. J'aimerais éradiquer toutes les créatures gênantes... En y prenant certainement un plaisir malsain.

Once upon a time...

Quand la famine frappe à la porte, que la marâtre vous déteste, qu'elle convainc votre propre père de vous abandonner pour sauver sa propre peau, que vous la haïssez d'autant plus, que votre sœur ne vous croît pas, que vous vous retrouvez en forêt sans en avoir eu conscience,...vous paniquez.

Or, je ne sais pas avoir peur.

J'ai gardé mon sang-froid en parsemant des cailloux blancs derrière moi la première fois que mon père et ma belle-mère ont prétexté nous emmener chercher du bois en forêt.
Gretel et moi avons retrouvé aisément notre chemin jusqu'à la maison ; c'était trop facile de tromper la vieille de la sorte ! Mais je pense qu'elle s'est doutée de quelque chose et nous a enfermé dans notre chambre la nuit suivante. Impossible de réitérer ma ruse.

Cependant, l'idiote nous a confié le lendemain matin un morceau de pain dont j'ai émietté la moitié sur le chemin, à la place des cailloux de la veille. Père et la marâtre nous laissèrent seuls à nouveau, et nous nous sommes aussitôt mis à suivre les miettes de pain...jusqu'à ce que nous nous rendions compte qu'elles avaient disparu.

« L-...les oiseaux !... », avait dit Gretel, les yeux soudain rouges et larmoyants.
Et dire qu'elle était censé être la plus grande et forte de nous deux !
« T'en fais pas... On va finir par trouver. »
En la rassurant, je me convainquais moi-même que tout irait bien. Sérieusement, quel enfant de huit ans à peine voudrait se trouver seul au milieu d'arbres et animaux inconnus ?! Nous nous sommes alors mis à marcher dans la direction supposée de la maison...

...et nous avons trouvé une maison.

Pas la nôtre, certes, mais en voyant se dresser devant nous un édifice tout de pain d'épice, de bonbons, et gâteaux en tous genres, autant dire que père et la marâtre se tenaient loin de nos esprits ! Les couleurs étaient vives et alléchantes, l'air sentait le caramel et la pomme d'amour, même l'herbe, trop verte pour être vraie, crissait comme du sucre se cassant sous nos sabots de bois.

« Eh regarde ! On peut en manger ! », m'appela Gretel en détachant un volet en chocolat.
Nous le partageâmes, des étoiles dans les yeux, n'ayant pour ma part jamais rien mangé d'aussi bon ! Une vieille femme nous surprit en sortant de la maison et, contre toute attente, nous invita plutôt à l'intérieur pour nous présenter un festin, précisant en riant que :
« Vous n'allez tout de même pas dévorer toute la maison ! »

Gretel et moi aurions peut-être du nous méfier de cette femme à moitié aveugle qui ne nous avait pas réprimandés plus que ça. Et pour cause : avant que nous ne puissions nous attabler, elle m'attrapa par les épaules et me poussa avec une force insoupçonnée dans une petite cage qu'elle s'empressa de fermer à double tour. Sœurette prit un air horrifié tandis que je réalisais à peine ce qui se passait, et la vieille dame prit Gretel par le poignet, lui ordonnant plusieurs chose dont je n'entendis presque rien. Ma préoccupation première était : sortir d'ici !

Mais les jours passèrent, ma sœur exécutant les moindres désirs de la sorcière qui en avait fait sa servante. Quant à moi, je ferrais office de repas dès que je serais suffisamment gras. Gretel, qui m'apportait mon repas chaque jour était terrifiée et ne comprenait pas pourquoi je ne l'étais pas moi-même. Et c'était une bonne question. Mais je ne pouvais évidemment pas y répondre puisque la vieille femme ne nous laissait jamais seuls, me demandant de tâter mon doigt à chaque fin de repas. Voulant gagner du temps pour pouvoir sortir de cette maudite cage, je lui tendais un os de poulet qu'elle ne voyait évidemment pas étant donné sa vision réduite, et elle croyait ainsi que j'étais trop maigre pour être mangé.

Ai-je précisé que je ne mangeais strictement rien de ce qu'on me donnait pour me nourrir ? Au final j'aurais presque pu lui tendre ma main que ça aurait été pareil !

Mais un beau jour elle en eut assez d'attendre et demanda à Gretel d'aller voir si le four était prêt à m'accueillir en son sein. Je regardais, insensible, les allers et retours de la sorcière devant la cage, terriblement impatiente et tiraillée par l'envie de manger de l'enfant au déjeuner. Il n'y avait pas lieu de s'en faire. Du moins, j'osais espérer. Ma sœur était plus ingénieuse qu'elle n'en avait l'air et le prouva une fois de plus en appelant la vieille pour qu'elle vérifie elle-même le four, prétextant être trop petite pour regarder à l'intérieur.

Alors Gretel referma simplement le four sur la sorcière qui finit elle-même carbonisée, vint me délivrer, et nous récupérâmes les pierres précieuses cachées dans un coffre de la chambre de notre hôte. Sans attendre plus longtemps, nous nous sommes enfuis, traversant sur mon bon conseil une rivière sur le dos de cygnes majestueux avant d'atteindre notre maison.

Père nous annonça qu'il avait renvoyé la marâtre chez elle, s'en voulant terriblement de nous avoir abandonné. Il était plus heureux de nous voir que d'apprendre que nous étions désormais riches ! Embrassades et retrouvailles chaleureuses, vous connaissez le topo, et nous en arrivons enfin à la partie intéressante.

Les années passèrent, sans que nous ne manquions de rien, ayant même réussi à acheter un cheval qui nous permettait de vendre notre bois à la ville la plus proche. J'atteignis la majorité, Gretel la vingtaine, et elle se maria avec un bourgeois nommé Cléandre. Qu'importait, ce fut un mariage heureux, et je restai donc seul avec père à la maison, l'aidant dans son travail de bûcheron bien qu'aspirant à autre chose. Depuis l'épisode de la sorcière dix ans plus tôt, je m'étais secrètement entraîné à me défendre avec Gretel ; elle prenait ça plus comme un jeu qu'autre chose, mais de mon côté, j'y voyais une véritable perspective, ressassant toujours et encore le fait que je n'avais pas vu la vieille femme morte de mes propres yeux.

Un jour, je repartis dans la forêt, guisarme acquise en ville à la main, et me mis à la recherche de cette fameuse maison qui abritait un terrible souvenir d'enfance. Maison que je ne trouverais jamais puisque j'aperçus entre deux buisson un énorme lapin blanc...habillé ? Intrigué, forcément, je le suivis à travers la forêt pendant ce que j'estimais être une bonne heure, remontai le long d'un cours d'eau que je n'avais jamais vu auparavant et, en sortant d'entre les arbres, je vis se dresser au loin une ville. Ayant perdu toute trace du lapin, je me mis en marche vers cet endroit dont je ne connaîtrai le nom que plus tard : Imaginaïr.

Behind the screen

Comment avez-vous découvert le forum ? Au final, c'est ton maître qui te suit, ma n'Ephy
L'intrigue et le thème, vous en pensez quoi ? Si j'aimais pas, je serais pas là /D Totalement fan. De tout. Thème qui donne envie, et opportunité de revisiter des contes qu'on adore, ça gère.
Le mot magique ? Je vais devenir [validé par le lapin] !
Savez vous où se trouve la Baraque Chamboulée ? Ouaaais
Savez vous comment voter sur le forum ? Ouaaais

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 92
Date d'inscription : 27/07/2013
Lums : Infinis
avatar
MJ
Grand Méchant Lapin
MessageSujet: Re: Hansel, allergique aux sucreries • [TERMINE]   Lun 7 Oct - 16:56

Bienvenue maître ♥
Je n'ai rien à redire, ton histoire est magique. En plus c'est moi qui te mène à Imaginaïr ? Mais c'est plus que parfait XD

Par contre, je ne savais pas que Hansel et Gretel commençait comme le petit Poucet avec des pierres et tout. Ma foi, tu es libre de réécrire l'histoire donc je ne peux rien dire :3

Par contre heu, y a pas une activité énorme mon cher maître, du coup je ne sais pas si tu pourras Rp rapidement, j'en suis la première navrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contesmixes.forumactif.org
Messages : 16
Date d'inscription : 05/10/2013
Lums : 10
avatar
Comme un autre
Hansel
MessageSujet: Re: Hansel, allergique aux sucreries • [TERMINE]   Lun 7 Oct - 17:23

Oh, j'ai p't'être mélangé un peu ouais... boh, ça s'voit à peine ~

Je saurai être patient ! Et puis j'ai cru voir Hanae et Alice se connecter de temps à autre alors, je m'en fais pas ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 92
Date d'inscription : 27/07/2013
Lums : Infinis
avatar
MJ
Grand Méchant Lapin
MessageSujet: Re: Hansel, allergique aux sucreries • [TERMINE]   Lun 7 Oct - 17:24

Okay chef o/
N'oublies pas d'aller recenser ton avatar :3

Te voilà enfin paré pour entrer au Pays Chamboulé ! Mais, tu es perdu ? Alors suis moi et je te guiderais à travers ces contrées.

Ah et viens t'amuser avec nous dans le flood !

Voilà, tu connais le chemin mais ne t'avises pas de te perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contesmixes.forumactif.org

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hansel, allergique aux sucreries • [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hansel, allergique aux sucreries • [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [#4] Le complot d'Hansel et Gretel. ( t e r m i n e )
» Un jour, les sucreries domineront le monde et je serai leur plus fidèle serviteur [en cours]
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [PM] Sucreries et discrétion • Ariel
» Necis ~ Royaume d'Hansel et Gretel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pays Chamboulé :: Salle de Rp :: Présentation des Contes :: Les Validés-