Partagez | .
 

 Gwynplaine le timbré.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 8
Date d'inscription : 06/11/2013
Lums : 10
avatar
Comme un autre
Gwynplaine
MessageSujet: Gwynplaine le timbré.   Dim 10 Nov - 21:39

Nom&Prénom

Qui es-tu ?

Nom:Clancharlie
Prénom: Gwynplaine
Surnom:A  vous de voir.
Titre: L’homme qui rit.
Rang: Comme un autre.
Type de Conte: Ancien conte
Titre du Conte: « L’Homme qui Rit » de Victor Hugo.
Pouvoir:Nein.

Beau miroir...

Moi ? Beau ? Si vous considérés que des cheveux charbonneux, des yeux bleu noires soulignés de cernes profonde, et un sourire sanglant gravé au couteau sur un visage délicieusement pâle, sont des critères de beauté…plutôt de drôlerie. Mon visage fut forgé durant mon enfance dans un immense sourire éternel qui éveillent chez certain une certaine fascination. Ou une réaction de dégout. On dit souvent que j’ai l’air de rire, mais on vous dira aussi que malgré ma bouche fendue, je contrôle parfaitement mes expressions faciales. Colère, tristesse, joie…tout y passe. Certain de supporte pas ma vue. Etrange.  

C'est dans ma tête !

Voici une question digne d’être posé. La condition humaine, la psychologie, j’aime. Je suis critique sur tout ce qui m’entoure étant née de la misère, et ayant siégé un moment à la chambre des lords, j’ai un œil extérieur sur les deux partit. Cela ne m’empêche pas non plus de la ramener, et de critiquer, même ce dont je ne connais presque rien. Insolent. Je me fonderais toujours sur ce que je sais. J’ai ainsi appris le sens de la justice. Ma justice en quelque sorte. Mais quand à la suite…je n’en peux pas dire que tout cela ne m’a pas affecté mentalement. Je souffre de saute d’humeur, et de crise d’amnésie. J’aime faire rire. Capable aussi bien d’assassinat que de tué quelqu’un sur un coup de tête. Planté un couteau dans le dos de quelqu’un ou même de quelque chose est devenu banale. Cela jusqu’à atteindre un point assez critique.

Il était une fois...

Imaginer. Imaginer une histoire, tournant autour d’un héros, décidant de faire l’inverse de ce qui fut écrit, et décidé. Songé à un personnage révolté, réclamant son libre arbitre, et l’obtenant. Imaginer un Gwynplaine légèrement timbré. Quoi de plus drôle ?

Gwynplaine avait radicalement changé. Et en changeant, avait changé toute l’histoire. Il avait trouvé Dea et le cadavre de sa mère, presque enterré dans la neige. Il les avait admirés avec une étrange fascination. Le visage de la mort, au côté de celui de la mourante, tandis que celui du rire les observait. Un fort contraste qu’il avait du mal à cerné à cette époque-là, enfant qu’il était. Il sentit le besoin de prendre cette petite fille, de la sauver. Mais d’un autre côté, il comprenait aussi qu’il avait le choix. Ce choix. Tremblant de froid, il prit la petite contre lui, et avança vers le néant qui s’offrait à lui. Si il devait mourir, autant ne pas être seul.

Quand il frappa à une porte, et qu’Ursus lui ouvrit, le nourris le logea et l’hébergea, il ne protesta pas. Confiant les bons soins du bébé à son bienfaiteur. Et le temps passa. Gwynplaine grandit, et son rire avec lui. Dea l’aveugle aussi. Jusque-là, tout était normal. Hormis les sentiments de Gwynplaine. Si Dea l’idolâtrait, lui ne fessait que la haïr. Les deux misères qui aurait dû se complété, n’était pas. Dea cherchait Gwynplaine, lui, la fuyait. Elle voulait le toucher pour le voir, il la repoussait dans un grognement. Elle voulait s’appuyer, lui ne cherchait que l’indépendance. Elle l’aimait, il ne la supportait pas.

Pourquoi ? Voila une question que tous lui posait souvent. Et lui, la tête basse, se contentait de répondre « Elle ne rit pas… ». Alors, son interlocuteur secouait la tête, las, et s’éloignait déçu. Oui, car Gwynplaine avait évolué, et à force de se comparé aux autre, de s’observé dans un miroir, avait développé une fascination par rapport au rire. Ce sourire joyeux qui chez lui, ne l’étais pas tant que ça. Assez statique et comique pour faire éclater de rire la populace, mais pas assez sincère pour être grisant. Il se mit alors à s’isoler devant le miroir, à grimacer, travailler ses muscles faciaux. Peine, colère, déception, tout y passait, avec difficulté, mais y passait.

Sauf le rire. Le vrai rire, celui qui l’aurait rendu complètement maitre de son visage. Des réactions des autres. Ce pouvoir qu’il possédait, mais ne savais pas encore manier le rendait fou. En parallèles, il jouait Chaos Vaincu avec Dea. Pièce qui rencontra un vif sucés et notamment les éclats de rire de la foules devant son visage sculpté dans son rire factif.
De par cela, une série d’évènements des plus étrange suivirent, et entrainèrent Gwynplaine, à la chambre des Lords. Et ce fut lors de cette entrevu grotesque que quelque chose se brisa en lui. Il était l’homme qui riait, il était la misère, il se moquait outrageusement de ces petits princes, et eux ne pouvait que rire devant son propre visage. Il n’avait pas retenu son sourire dégénéré assez longtemps on dirait. Puis soudainement, il se mit à pouffer. Se retenant, puis finalement, jetant la tête en arrière le bras croisé, éclatant de son rire, les larmes aux yeux.

-Les plus que comique, ici, c’est vous Milords. Vous aimez me voir rire, alors je vous en prie, riez !

Les avoir vus si outrageusement insultant et moqueur avait soulevé en lui un véritable vent de pitié, de mépris et de colère. Mais il ne pouvait pas le montré, sa face étant horriblement rieuse. Alors, il illustrait son ressentiment par ce qu’il savait mieux faire. Rire. Et les éclats de voix se tuèrent dans la salle. Même pas un murmure sous le sentiment d’hilarité franc de Gwynplaine, qu’ils admiraient. Ce rire coupé était complètement fou. Ses yeux noir cerné semblait des centaines de lames, et ce rire, cette voix hilare qui se moquait ouvertement d’eux dans un franc sourire leurs était tellement humain et familier qu’il en restait sous le choc. Le visage d’un fou. Il avait devant eux, un homme qui riait. Qui riait vraiment dans un sourire mobile. Sourire qui finit en rictus colérique, loin d’être drôle et remplis de menace.

Gwynplaine avait perdu la raison. Pourquoi ne riait-il plus les bougres de damnée ? Il allait tout de suite leurs redonné le sourire…
Quand il sortit dans la galerie, son sourire franc était présent, figeant ceux qui osait le regardé. Il abandonnait à leurs sorts, des cadavres, et plusieurs survivants la bouche affreusement mutilé par de longues dagues. Il avait réussi. Il avait trouvé le moyen de rire. De vraiment rire. Désormais, il souriait. Non pas de son sourire sculpté, mais d'un vrai sourire. Après un instant, il s’aperçut que les personnes qui étaient dans la galerie avaient fui devant lui. Il était seul, et aussi bizarre que ce soit, quand il sortit, il n'était plus à Londres. Le pays chamboulé ouvrait ses portes à Gwynplaine le timbré. Et il ne se gêna pas pour s'y aventuré. Ses anciens sentiments, et souvenirs, envolés.

Et derrière le masque ?

Comment avez-vous découvert le forum ? Top 50 rpg
L'intrigue et le thème, vous en pensez quoi ?Super original, j’adore !
Le mot magique ? [Validé par le G.M.Lapin]
Savez vous où se trouve la Baraque Chamboulée ? Ouaip ! Yap ! Yep ! Yop ! (oui en bref)
Savez vous comment voter sur le forum ?Oui ! Je suis à l’heure !(oui en bref)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 92
Date d'inscription : 27/07/2013
Lums : Infinis
avatar
MJ
Grand Méchant Lapin
MessageSujet: Re: Gwynplaine le timbré.   Lun 11 Nov - 12:03

Bonjour et bienvenue ^^

Alors, je ne connaissais pas ce conte de Victor Hugo et je dois avouer qu'il m'intrigue un peu.

Mais j'aurais quelques remarques à te faire avant de pouvoir te valider: Il y a de nombreuses fautes dans ton texte, que ce soit dans le caractère, le physique ou l'histoire. C'est notamment la confusion entre é et er qui peut être évitée si tu connais le truc. En gros, tu prends un verbe du troisième groupe comme vendre et tu remplace ton verbe par vendre. S'il est à l'infinitif, la terminaison est er, s'il est conjugué ce sera é.

En plus de cela, il y a des fautes d'accord et de temps, parfois même j'ai l'impression qu'il manque des mots à certains endroits. Et il y a des fautes d'orthographe. Alors une bonne grosse relecture serait envisageable.

Et je ne comprends pas, il sait rire ou pas ? Parce que ce que j'ai compris c'est qu'il apprend à faire toutes les émotions sauf le rire qu'il ne sait pas faire, du moins le vrai, franc.
Et une dernière chose, les anciens contes ne sont pas amenés par le lapins mais résident déjà au pays, ce sont les nouveaux qui arrivent comme ça.

Bon courage et si tu as des questions n’hésite pas :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contesmixes.forumactif.org
Messages : 8
Date d'inscription : 06/11/2013
Lums : 10
avatar
Comme un autre
Gwynplaine
MessageSujet: Re: Gwynplaine le timbré.   Lun 11 Nov - 19:24

Alors je vais faire de mon mieux pour corrigé, mais j'ai quelques problème d'orthographe depuis mon enfance. Comme tu l'a relevé, des fautes, et des erreurs dans les temps notamment. J'écris sous World et fais mon maximum, mais j'ai beaucoup de mal à faire mieux que cela...j'essaierais de faire des efforts bien sûr, mais je ne peux pas vraiment promettre de l'amélioration. Je m'en excuse d'avance.

Je m'excuse aussi pour l'histoire qui n'est pas très clair, l'histoire de Gwynplaine étant très complexe, j'ai essayé de la retranscrire comme je le voulais du mieux que je pouvais. Je vais essayer de changé cela. Mais il me faudra peut être un peu plus de temps que prévue.

Sur ce, je vais essayer d'amélioré tout ça. ^^ Merci de tes conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 92
Date d'inscription : 27/07/2013
Lums : Infinis
avatar
MJ
Grand Méchant Lapin
MessageSujet: Re: Gwynplaine le timbré.   Mar 12 Nov - 17:56

Pas de soucis. Si c'est vraiment un problème pour toi que d'écrire sans faire de fautes n'essaye pas l'impossible, essaye juste d'en faire le moins possible et tu verras que tu t'amélioreras (je parle en connaissance de cause de moi qui oubliais toujours les 's' ou alors en mettais trop XD)

Pour l'histoire de Gwynplaine, c'est déjà bien ce que tu as fais, mais un tout petit éclaircissement serait mieux ^^ Après j'avais qu'à connaître XD

Courage o/

PS: J'essayerais de te trouver la même image que ton avatar mais en plus grand ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contesmixes.forumactif.org
Messages : 8
Date d'inscription : 06/11/2013
Lums : 10
avatar
Comme un autre
Gwynplaine
MessageSujet: Re: Gwynplaine le timbré.   Mer 20 Nov - 15:54

J'ai légèrement changé la fin...j'espère que c'est plus clair ainsi. Si il y à autre chose n'hésite pas à me le dire. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 92
Date d'inscription : 27/07/2013
Lums : Infinis
avatar
MJ
Grand Méchant Lapin
MessageSujet: Re: Gwynplaine le timbré.   Jeu 21 Nov - 14:13

C'est tout bon =3 Je te valide. Par contre, je suis désolée de cela mais l'activité du forum (ce dernier étant à ses débuts) n'est pas vraiment très élevée ^^'

Te voilà enfin paré pour entrer au Pays Chamboulé ! Mais, tu es perdu ? Alors suis moi et je te guiderais à travers ces contrées.

Ah et viens t'amuser avec nous dans le flood !

Voilà, tu connais le chemin mais ne t'avises pas de te perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contesmixes.forumactif.org

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Gwynplaine le timbré.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gwynplaine le timbré.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Armelle, la bizarre, timbrée, dégénérée et détraquée :D [Sd]
» Le gang des vieilles timbrées (The GVT)
» La lettre timbrée !
» Une Noctali un peu...timbrée?
» Liens pour une jeune russe timbrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pays Chamboulé :: Salle de Rp :: Présentation des Contes :: Les Validés-